Top
Canyon del Colca

Le deuxième plus grand canyon au monde. Le canyon de Colca offre un paysage et une ambiance unique et particulière à quiconque aura le courage de l’affronter. 3680m de profondeur et 1120m de dénivelé à descendre et remonter. Ce trek s’effectue en 2 ou 3 jours. Nous avons opté pour celui de 2 jours.

Vous pourrez réserver le trek dans quasiment tous les hôtels d’Arequipa. Nous avions réservé à l’hôtel Puerta del Sol, super et pas cher! Pour les 2 jours, comptez 120 soles par personne + 70 soles par personne pour l’entrée au canyon, soit 190 soles (50,00 €) par personne tout compris (repas, déjeuner, transport, guide…)

Panneau canyon del Colca

La randonnée du Canyon de Colca

Faire cette randonnée après la saison des pluies (avril – mai) nous a permis de voir un canyon luxuriant, d’une beauté stupéfiante.

Conseils : prévoyez surtout d’emporter avec vous un petit sac à dos avec le strict minimum (vos autres bagages restent à l’hôtel) car vous le porterez constamment sur le dos. De l’eau, des barres de céréales, fruits secs. De la monnaie, une lampe frontale pour l’ascension du lendemain matin, une serviette de bain (style micro fibre, moins lourd), des claquettes, crème solaire (indice 50 minimum), anti-moustiques, casquette, maillot de bain.

Départ tôt le matin vers 3H, de l’hôtel d’Arequipa, en mini van (4H30 de route pour atteindre la vallée). Nous montons jusqu’à 4800 m ! Sur la route, différents arrêts sont prévus.

Le premier, à Chivay pour prendre le petit déjeuner sous forme de self-service. Au menu, feuilles de coca, crêpes garnies de dulce de leche, pain, confiture et fruits. Ne lésinez pas sur la coca, ça aide vraiment pour le mal des montagne.

Nous partons ensuite pour le second arrêt à « Cruz del condor ». Vallée depuis laquelle on peut observer le vol des condors (un des plus grands oiseaux du monde, il peut atteindre 3,50 m d’envergure). Ce sont des oiseaux majestueux qui se laissent planer au gré des vents. De plus, on peut admirer de très beaux panoramas. Nous restons une petite heure. 

Nous repartons vers Cabanaconde, c’est là que vous devrez vous acquitter du droit d’entrée au canyon (70 soles, 18,80 €). Prévoyez du liquide car à partir de là vous n’aurez plus la possibilité de retirer de l’argent. C’est ici que l’aventure commence vraiment. Les organisateurs forment les groupes (7 personnes pour le nôtre) et nous attribuent un guide (ce sera David pour nous).

Début du trek du Canyon de Colca

La randonnée de Colca démarre pour une descente de 1120 m sur un chemin escarpé où nous parcourrons  plusieurs kilomètres pour atteindre la rivière au fond du canyon (l’oasis de Sangalle). C’est assez physique car le chemin est irrégulier, plein de sable, de pierres avec de surcroît un soleil de plomb (n’oubliez surtout pas de prendre de l’eau, beaucoup d’eau !).

En milieu de journée nous faisons une pause bien méritée dans un tout petit village (3 ou 4 maisons ^^) pour nous restaurer. Endroit très convivial malgré les nombreux touristes, où nous avons pu déguster de l’alpaga (savoureux !). Après une courte sieste parmi les poules et les cochons d’Inde (cuy), nous repartons illico, direction la dernière étape de la journée : l’oasis de Sangalle.

Nous traversons des paysages époustouflants, chacun va à son rythme, les muscles commencent à se tétaniser, la respiration s’accélère….. Au bout de 7h, nous arrivons enfin à l’oasis, fatigués mais si fiers et heureux de l’avoir fait ! « we did it ».

L’oasis de Sangalle

Accueilli par notre guide à l’oasis de Sangalle, nous sommes immédiatement dirigé vers nos petites cases (très spartiates mais après cette longue marche, on ne fait pas les difficiles, un lit c’est tout ???? !). Le lieux est assez magique, même si encore une fois, assez touristique. L’oasis est situé au fond du Canyon. Une parenthèse de verdure au milieu d’un milieu aride et sec. Impressionnant.

Vous pourrez vous détendre dans une petite piscine chauffée naturellement par le volcan. Dîner rapide mais très convivial avec plusieurs groupes. La nuit tombée, personne ne se fait prier pour aller au lit (et on ne parle pas de ceux qui se sont endormis à même la table ????). Coucher 20h30, car le lendemain départ (très) matinal.

L'ascension du Canyon de Colca de nuit

Pour le lendemain matin, deux choix s’offrent à vous :

  • Pour les plus téméraires : départ à 4h du matin pour une ascension de 3h non-stop et 1200m de dénivelé à la lampe frontale pour la première heure.
  • Pour les plus feignants : départ à 5h30 du matin sur le dos d’une mule. Il faudra vous acquitter de 65 soles (17,30 €) pour 1h30 d’ascension. Évidemment moins sportif que la marche, attendez-vous quand même à une sacrée expérience.

Une partie de notre groupe part en Mule, nous décidons pour notre part de tenter la montée à pied. Au départ il fait froid, mais attention le temps se réchauffe très vite. L’ascension démarre sous les étoiles. La pollution lumineuse étant quasi nulle, le spectacle est absolument grandiose et vous fait oublier le réveille un peu matinal. La montée est vraiment difficile, très raide et surtout beaucoup (c’est un euphémisme) d’escaliers de pierre à gravir. Après 1h30 – 2h00 de montée, nous pouvons admirer le lever de soleil sur les montagnes qui accompagne notre montée. Un spectacle que vous n’êtes pas près d’oublier. Chacun allant à son rythme, nous arrivons au sommet aux alentours de 7H.

Arrivée en grande pompe

L’arrivée est un très beau moment où chacun est exténué mais se surprend de son exploit. Les premiers arrivés (en mule) se chargent de vous faire une haie d’honneur, tout le monde se félicite et se congratule. Très bonne ambiance en somme.

Eaux thermales de Caldera

Enfin, « la cerise sur le gâteau », la récompense, halte aux eaux thermales sulfureuses de Caldera (15 soles par personne en plus, soit 4€), à côté de la rivière rio de colca, des petits bassins en pierres naturelles, avec pour chacun une température différente. Ils sont entretenus par la communauté, c’est propre et calme.

Ces piscines sont très appréciées par les locaux qui viennent s’y prélasser. L’eau est naturellement chaude, chauffée par l’activité volcanique de la zone. Un système ingénieux de petits canaux permet de conduire l’eau qui atteint 72° à des températures autour de 38°. Pour les plus courageux, possibilité de se baigner dans la rivière. Pas la même température… On peut trouver sur le site des toilettes, des vestiaires, des casiers et des douches chaudes très appréciées après 2 jours de trek. Nous y restons 1 heure.

Retour sur Arequipa avec notre mini van.

Nous reprenons un minibus direction le déjeuner bien mérité et bien apprécié, puis direction Arequipa avec quelques arrêts.

  • Mirador de los andes, qui présente des paysages impressionnants de volcans, de rivières et de formations rocheuses. Une belle réserve d’une superficie totale de 340 000 hectares. Elle est encadrée par de grands volcans tels que Misti 5840m, Chachani 6075m, Ubinas 5676m.
  • Nous traversons l’altiplano à 4850m, célèbre plateau où l’on peut notamment, apercevoir la cordillère des Andes.
  • Nous verrons une réserve pour observer l’habitat naturel des vigognes (camélidés), alpaguas, lamas….

Poster un commentaire