Top
Devenir redacteur seo

J’ai decouvert que le cote ludique du SEO avec le challenge d’apparaitre dans le top 10 de Google

Ca vous intéresse ? Voici mes 10 règles pour commencer demain comme rédacteur web.

1. RESPECTER UNE STRUCTURE

Il faut d’abord bien imaginer la structure de votre article et le segmenter en plusieurs sous-titres intégrant différents paragraphes proportionnellement au nombre de mots attendus. L’introduction doit contenir vos mots clefs et être plus un chapô. C’est à dire qu’elle contient des questions qui incitent à la lecture et introduisent les différents parties de l’article à venir.

Exemple de structure type :

  • 1 TITRE H1
  • Une introduction de 3 lignes
  • 1 à 3 sous-titres H2
  • 3 à 5 paragraphes entre chaque titre est une bonne moyenne

Astuce : pour 600 mots, mettez 2 à 3 sous-titres et 2 paragraphes par sous-titre dans votre article

Ne rédigez pas des articles trop courts au risque qu’ils ne soient pas référencés du tout par Google. Rédigez entre 1200 et 2000 mots c’est une bonne moyenne.

2. SOIGNER LE TITRE

Le titre doit impérativement contenir vos mots clés et ils doivent être placés de préférence en début de titre.

Respectez un format ni trop long (pas plus de 10 mots), ni trop court (pas moins de 3 mots).

Ajoutez des mots accrocheurs comme : « Les … astuces », une question « Comment …. ? », « Les xxx principes », « Et si …. ? », « Le Top xxx des » etc…

Vous pouvez également aller chercher de l’inspiration dans Google Trends. Tapez votre mot ou expression clef principale et téléchargez les « requêtes associées ». Cela vous donnera les principales préoccupations des internautes et vous pourrez adapter votre titre en ce sens.

3. AJOUTER DES LIENS

Chaque article doit au moins contenir :

  • 2 liens externes : c’est à dire vers des sites de presse, média, de marques ou d’autres blogs. C’est utile si vous ne développez pas une idée et qu’un site spécialisé a déjà consacré un article au sujet, ou lorsque vous citez des chiffres ou une référence pour rediriger vers la source. (mettez les liens en target = blank ou « ouverture dans un nouvel onglet » pour ne pas faire sortir le lecteur de votre site).
  • 1 lien interne : plutôt en fin d’article, cela incitera le lecteur à rester sur votre site, à consulter un autre article et ainsi améliorer votre stratégie de rétention.

Par exemple, je pourrais vous dire que si cet article a piqué votre curiosité et que vous hésitez à vous lancer en digital nomade, vous pouvez trouver les clefs et les astuces dans cet article : Comment devenir digital nomade ?

4. METTRE DES MOTS « RICHES » = SYNONYMES

Jouez avec la langue française qui est si riche et poétique ! Variez les tournures de phrase et soyez précis dans vos termes. Je me sers du site synonymo pour chercher de l’inspiration, il est très simple d’utilisation. Vous pouvez par exemple en début de rédaction, poser tout le champs lexical autour de votre thème puis piocher à votre guise dans ce « dictionnaire » pendant que vous rédigez (avoir cette liste sous les yeux stimulera votre créativité). On trouve souvent des tas d’idées pour enrichir son vocabulaire.

TIPS : ici un site très simple pour trouver un champs lexical à partir d’un mot clef.

Par exemple pour une rédaction e-commerce utilisez (selon le ton éditorial de votre texte) : produit / matière / fabriqué / échantillon / catalogue / ligne / gamme / collection / famille / groupe / sélection / choix / série / panoplie / ensemble / arsenal / ribambelle / édition / compilation.

Exemple de champs lexical pour le mot « idéal » :

Exemple de synonyme pour le SEO

A BANNIR : « bien », « beau », « faire »
A REMPLACER PAR : « exceptionnel », « sublime », « accomplir »

Surtout, ne répétez pas vos mots clefs toutes les deux lignes. Ils doivent apparaître 1 fois tous les 100 mots environ.

5. SOIGNER LES TRADUCTIONS

L’idéal est de rédiger nativement dans la langue que vous devez utiliser. Si vous n’êtes pas encore à l’aise avec l’anglais par exemple ou que vous risquez de perdre le style et la subtilité de votre article (comme c’était le cas pour nous au début) utilisez un site pour les traductions. Mais pas n’importe lequel ! Exit Google Traduction (excepté pour des mots pris un à un), optez pour Matecate qui propose des traductions très naturelles et un vocabulaire varié et anglo-friendly.

6. UTILISER DES MOTS DE TRANSITION

Les mots de liaison ou transition vous permettront de bien structurer votre article et de guider le lecteur. En plus, Google repère ce quota et améliore votre référencement si vous avez bien respecté la règle.

GARDEZ EN TÊTE UN RATIO D’AU MOINS 20% DE MOTS DE LIAISON DANS VOTRE ARTICLE.

Quels sont les principaux mots de liaison ?

  • CONSEQUENCE : donc, par conséquent, en effet
  • CONTRASTE : toutefois, néanmoins, nonobstant (+10 points pour celui qui arrive à le placer ^^)
  • CLARIFICATION : c’est à dire, en d’autres termes
  • ENUMERATION : tout d’abord, premièrement, pour commencer, De plus, en outre, également
  • EXEMPLE : par exemple, dans ce cas
  • AMPLEUR : plus important encore, principalement, par dessus tout
  • TEMPORALITE : pendant ce temps, au même moment, pendant, après cela
  • SIMILARITE : de la même manière, parallèlement
  • RESUMER / CONCLURE : Pour conclure, enfin, en conséquence, pour résumer, en bref

7. SOIGNER LA MISE EN PAGE

A la fois pour aider à la lecture mais également pour faciliter le travail des robots Google, variez la mise en page de votre article en utilisant : le gras pour les mots et expressions clefs, l’italique pour des exemples ou citations, et les listes dès que vous citez plus de 3 choses dans une énumération. D’ailleurs, ma dernière phrase ne serait-elle pas plus lisible comme ceci ?

  • le gras pour les mots et expressions clefs
  • l’italique pour des exemples ou citations
  • les listes dès que vous citez plus de 3 choses dans une énumération

Pensez donc à aérer votre texte et ne pas mettre plus de 300 mots par paragraphe.

8. OPTIMISER LES IMAGES

C’est un des 3 critères les plus importants pour votre référencement naturel. Si votre site est trop long au chargement, vous risquez non seulement de dégringoler dans les résultats Google mais surtout de crisper de manière irréversible vos lecteurs.

  • Sélectionnez une image percutante. Evitez Fotolia, la dame avec son casque audio pour votre service client c’est vu et revu ! Allez plutôt chercher des photos inspirantes dans la base de donnée d’images libres de droits ici : unsplash
  • Redimensionnez là pour qu’elle pèse environ 500 ko maximum. On aime bien ImageOptimqui est simple d’utilisation.
  • Renommez votre image. Car son nom va créer une URL et une URL est lue par les crawlers de Google.
  • Renseignez les balises « Alt » et « Description ».

9. LES BALISES HTML, C’EST FACILE

Si vous devez livrer votre texte en HTML et que vous ne connaissez pas du tout le code informatique, n’ayez pas peur, il existe des astuces faciles. Rédigez votre article sur un éditeur de texte (word, page, google docs etc…). Appliquez votre mise en forme de manière classique (Tire, Titre 2, liste, liens hypertextes, gras etc…). Ensuite, lorsque vous avez fini votre article, copier/coller votre contenu mis en page dans ce site Word2cleanHTML et il vous générera votre texte automatiquement (et simplement) « codé » dans l’onglet clean HTML.

Ensuite, dans l’outil avec lequel vous administrez votre site, installez un plugin SEO qui scannera vos textes et vous fera remplir les champs d’optimisation utiles.

Le plugin SEO Yoast pour wordpress est un plugin « intelligent ». Il réalise une analyse avancée des pages. Il est disponible en version gratuite mais nous recommandons la version payante que nous utilisons pour le blog

Yoast Seo

10. RÉDIGER NATURELLEMENT

Dernière astuce mais pas des moindres. Rédigez de manière naturelle. Ne cherchez pas la sur-optimisation et à placer vos mots clefs à tout prix.

Enfin l’orthographe n’est pas une option mais une obligation ! Et cela concerne également la conjugaison, la grammaire, la syntaxe et la typographie. Faites au moins 3 relectures dont une dernière en ayant laissé votre article de côté quelques instants et vos yeux se reposer !

D’autres plateformes de rédacteurs du web existent sur lesquelles vous pouvez candidater comme :

  • Textmaster pour des rédactions selon vos domaines d’expertise et des traductions
  • Trips by tips sur le tourisme et les voyages

Envoyez-nous vos articles pour un audit rapide de leur performance
sur votre site web et un accompagnement à l’optimisation.
Nous aidons les entrepreneurs à être plus agiles et à appliquer
nativement les bonnes pratiques du web pour réussir 
(hello@nomadoptimist.com)

Poster un commentaire