Top
Surf dans les dunes de Huacachina

Le Pérou est une large bande de terre coupée en deux. À l’est, la partie verte, la plus connue et visitée avec l’Amazonie, le Machu Picchu, Cusco et la vallée sacrée Inca. À l’ouest, la partie désertique du pays. Pourtant, à y regarder de plus près, ce désert recèle un fabuleux héritage des civilisations préincas et la côte Pacifique du Pérou attire aussi des espèces d’oiseaux et mammifères rares. Au milieu du désert, surgit parfois une oasis, comme à Huacachina. Partez avec nous à la découverte de ce côté de Paracas à Ica et Huacachina.

La réserve naturelle de Paracas : sanctuaire animalier aux îles Ballestas

Après avoir quitté Lima, l’immense capitale « occidentalisée » du pays, nous profitons du paysage dans le bus. Ici, des airs d’orient avec des petites maisons à peine terminées sur toute la côte et du sable ocre. Des panneaux publicitaires Coca-Cola immenses rythment notre voyage. Ce n’est pas beau, mais on commence à percevoir Pérou plus authentique.

Nous découvrons alors Paracas, un joli petit village avec son port d’où partent les bateaux pour les îles Ballestas. Le soir le ciel s’embrase et la balade le long de la jetée est sublime. L’ambiance est familiale, les enfants jouent dans la rue. De très bons restaurants pour déguster le traditionnel Ceviche avec une limonade si ce n’est pas déjà fait ????. On vous conseille le Sumac Restobar celui qui fait l’angle avec le barbecue. 

Le lendemain, avant de prendre le bateau, vous rencontrerez de très près des pélicans sur la plage, semi-apprivoisés par un habitant.

Sur le chemin, vous pourrez admirer un gigantesque signe en forme de chandelier (candelabre) à flanc de colline. Ce signe, tracé dans la montagne, date des années 200 av J-C (par les civilisations précolombiennes) et servait vraisemblablement à orienter les navigateurs à leur arrivée. Beaucoup de mystères planent autour de sa création, et sa ressemblance avec les lignes de Nazca est frappante.

Arrivés aux îles Ballestas, des milliers d’oiseaux (cormorans, pélicans…) vous accueillent et tournent au-dessus de votre tête. Ces roches fouettées par le vent et les embruns sont le repère d’un faune incroyable : des petits manchots et des lions de mer. Vous le verrez partout, nager, chasser, et dans une anse où ils ont élu domicile, des milliers d’otaries se rassemblent si nombreux que leurs cris sont impressionnants.

Petit conseil, durant votre croisière n’oubliez pas de vous couvrir la tête, car les guanos tombent du ciel, certains s’en souviennent ????.

Infos pratiques

  • Lima/Paracas en bus (environ 3H30), quel prix 20$ par personne.
  • Hôtel Hospedaje Mary, plusieurs possibilités, lits jumeaux, lits doubles, avec ou sans salle de bain privative. Le petit-déj est compris. Tarif pour une chambre double avec salle de bain : 78 soles (21,10 €).
  • Le bateau pour les îles Ballestas : 35 soles (9,40 €) par personne, réserve naturelle, départ de Paracas le matin, avec des bateaux touristiques, aucune autre possibilité car on ne peut pas y accoster, mais franchement n’hésitez pas, vous vous en souviendrez longtemps.

L’oasis de Huacachina

Ica n’est franchement pas une ville accueillante, ça grouille, il fait très chaud et elle présente peu de lieux d’intérêt si ce n’est pour le Pisco qu’on a eu la chance de déguster. Nous avons donc directement pris un taxi pour l’oasis de Huacachina. A peine 10 minutes de route plus tard, nous passons dans un autre monde. Juste derrière la ville, se trouve le désert à perte de vue.

En arrivant, vous avez l’impression d’avoir une hallucination, des dunes immenses tout autour de vous et au beau milieu : l’oasis avec son lac et ses palmiers.

Faire du buggy dans les dunes

L’activité phare ici c’est le buggy. Honnêtement on y est allé sans trop savoir ce qui nous attendait, il y a du monde et la mécanique est bien rodée, mais une fois dans le désert avec votre bolide, c’est extraordinaire ! Par groupe de 10 environ, vous embarquez dans cet engin diabolique pour dévaler à toute vitesse les dunes. Plusieurs pauses vous font admirer la vue infinie d’amas de sable… Puis, place au sand board : du surf au milieu du désert ????. On vous met une planche en bois entre les mains, une pente et là, hésitation puis finalement 1ère descente et bien sûr après vous ne pouvez plus vous arrêter tellement c’est fun…

Vous terminez la journée par un dernier break en hauteur pour un coucher de soleil hors du temps, le tout dans un silence religieux !

Infos pratiques

  • Bus de Paracas/Ica/Huacachina, comptez 1h15 de bus pour 30 soles (8,10 €) par personne.
  • Prenez un taxi entre Ica et Huacachina : 16 soles (4,30 €).
  • ERIK nous avait conseillé l’hôtel ROCHA : 80 soles (21,80 €) pour une grande chambre double, petit déj inclus). Très bon hôtel avec piscine situé sur la place principale. C’est par l’hôtel que nous avons réservé le buggy.
  • Pensez à retirer des espèces avant d’arriver à Huacachina, il n’y a qu’un seul distributeur de billets dans le bel hôtel Carola
  • On vous conseille le Ceviche (oui on eut une addiction ^^) du restaurant Oasis de America, le meilleur de notre voyage sur une jolie terrasse à l’étage (30 soles – 8,10 €) le mixto mais c’est hyper copieux) !
  • Tour en buggy, départ à 16h pour 35 soles (9,40 €) par personne. On vous emmène pour 2h de folie dans le désert…

Dégustation de Pisco

Ne ratez pas la visite et la dégustation de Pisco, la boisson emblématique du Pérou. Visitez une cave artisanale où vous pourrez voir le processus de fabrication du Pisco, encore à l’ancienne dans des jarres en terre cuite. Nous vous conseillons la Bodega El Catador Tony Labis. C’est une grande rue avec des boutiques de Pisco de part et d’autre (celle de Tony Labis est vraiment sympa). La visite est gratuite (environ 30 mn) et se termine par une dégustation des 12 piscos (ne faites pas le buggy après, ça risquerait de tourner un peu ????) !!! Du plus sec, aux liqueurs de fruits exotiques, en passant par les vins doux liquoreux, cet alcool méconnu aura su nous surprendre et nous séduire.

Infos pratiques

  • Taxi d’Ica à la Bodega El Catador 10 soles (2,70 €)
  • Bodega Tony Labis – Entrée gratuite (sur donation et le guide était super), 30 minutes de visite + 30 minutes de dégustation
  • Un petit conseil, essayez d’y aller tôt le matin, dès l’ouverture, vous serez plus tranquille pour les explications et la dégustation bien sûr 😉

Les lignes de Nazca

Avant d’aller observer ces mystérieux géoglyphes, nous vous conseillons d’aller la veille au planétarium « Maria Reiche » qui se trouve au sein du luxueux hôtel de centre-ville DM Hoteles Nasca. Vous aurez ainsi toutes les explications théoriques d’un passionné, Edgardo, ayant connu la grande dame avant de découvrir les lignes le lendemain. Le film du planétarium met en relief les différents motifs et vous explique les théories qui planent autour du mystère des lignes. Presque indispensable pour comprendre l’ampleur de l’oeuvre des civilisations préincas et ne pas être déçus le lendemain devant des bizarreries dans le désert. Lorsque l’on voit ces paysages désertiques, on  comprend rapidement que tous leurs rituels étaient quelque part destinés à faire venir de la pluie et de l’eau pour leurs récoltes.

L’après-midi nous avons pris l’option de voir les lignes de Nazca à travers les différents miradors, vous n’en verrez que quelques-unes, avec les formes les plus emblématiques comme le colibri ou le lézard.

La meilleure option pour les contempler : c’est du ciel en prenant un petit avion mais attention au « mal de l’air », ce sont des coucous !

Excursions autour de Nazca

Nous avons pris un taxi sur la journée pour faire quelques visites, n’ayant pas beaucoup de temps, mais vous pouvez aisément le faire en bus ou colectivo. Nous avons eu la chance d’avoir par l’hôtel un taxi/guide français. Vous pouvez le contacter directement sur WathsApp : Reynaldo +51 956 479 607.

  • Le matin, nous avons visité le cimetière de Chauchilla à 30 kms au sud de Nazca (7,50  soles – 2,00 €). C’est un très beau site datant de l’an 1000. Vous pourrez voir des momies, des fragments de tissus, de poteries, d’os tout au long d’un sentier tracé. Très impressionnant.
  • Puis nous avons visité les aqueducs de Cantalloc (10 soles – 2,70 € par personne), réseau d’une quarantaine d’aqueducs souterrains, construits pour transporter l’eau. Des galeries qui peuvent atteindre 12 m de profondeur. Véritable chef-d’œuvre d’architecture….

Infos pratiques

La côte de Lima à Nazca est une partie peu touristique du voyage que nous avons beaucoup aimée avant de partir dans les terres et les hauts plateaux. Nazca reste un mystère fascinant et l’oeuvre d’une vie de Maria Riche pour révéler au monde ce trésor de civilisation force le respect.

Poster un commentaire