Top
Tayrona Parc Caraibes Colombie

Bien que ce soit l’attraction principale de la côte caraïbe et la fierté nationale, nous avons eu du mal à trouver des itinéraires hors des sentiers battus pour profiter du parc Tayrona. Nous sommes donc partis à l’aventure pour expérimenter une boucle assez sympa que nous vous recommandons. Un peu sportif, cet itinéraire vous permettra d’apprécier la forêt tropicale et de bien mériter votre premier bain dans la mer cristalline des Caraïbes.

Départ de Santa Marta direction Calabanzo

Calabanzo est la première entrée du parc Tayrona, à environ une heure de Santa Marta.

Pour vous rendre dans le parc Tayrona depuis Calabanzo, vous avez trois options :

  • Soit prendre une moto taxi pour la première partie (20 000 $, 5,50 € par personne). C’est ce que nous avons fait et si vous avez peu de temps, ça vaut le coup.
  • Soit marcher 2h. La route est jolie, mais vous avez encore 2h de marche derrière. À vous de voir. Ne sous-estimez pas la chaleur humide et les cargaisons d’eau nécessaires pour randonner ici.
  • Il est aussi possible d’aller en mule jusqu’à votre hôtel. Pas besoin d’être un cavalier aguerri, mais mieux vaut ne pas avoir le vertige, car les pentes sont raides. (80 000 $, 22,00 €, 3h).
  • Entrée du parc 63 500 $, 18,00 € + l’assurance 2 500 $ par personne (0,80 €).

L’entrée du parc est fermée au public à 17h.

Pour acheter vos billets, c’est avant 13h (bon nous on est arrivés à 15h donc on est passés quand même et on s’est gentiment dénonces le lendemain).

Direction Playa Brava - Jour 1

Nous appellerons cet endroit « la fourche », car on voit souvent sur les cartes « El pueblito », mais aucune route ne mène à El pueblito ????! Vous devrez vous arrêter à cette fourche avec les motos et continuer à pied sur le sentier. El pueblito est alors à une bonne heure de marche.

Vous démarrez maintenant en pleine jungle avec un sentier tracé, mais étroit. Pas un chat à l’horizon, seulement le bruit des oiseaux partout et du vent dans les arbres. Le parcours est sublime et cette partie est relativement facile.

Ça y est, on aperçoit la mer et on entame une belle descente. Nous sommes pris un des plus gros orages du voyage ici donc prenez un Kway au cas où. Mais la descente est très jolie avec la satisfaction d’arriver à la force de ses jambes à Playa Brava après 2h de marche.

Playa Brava est une plage sauvage très préservée et vierge. 

Ils proposent des hamacs face à la mer (seulement 6 hamacs). Vous pouvez aussi planter votre tente ou prendre une des jolies cabanes tout en bois.

C’est un véritable havre de paix où les couleurs du soir auront réchauffé nos cœurs et vêtements tout mouillés ????. Une véritable oasis de cocotiers face à la mer.

Attention c’est nature : jet d’eau pour la douche et quelques cafards vous rendent visite dans les cabanes.

Pour réserver un hébergement à Playa Brava

Il n’y a qu’un « hôtel ». Vous avez le choix entre des magnifiques cabanes en bord de mer paradisiaques, ou des hamacs, très sympa aussi. Pour la haute saison vous pouvez réserver l’hôtel TEYUMAKKE sur Booking ou sur WhatsApp : +57 315 2500818.

> Le restaurant est délicieux et pas très cher : 30 000 $ (8,00 €) la bonne Mojara

> Le petit-déj est inclus avec les cabanes sinon 20 000 $ (5,50 €)

De Playa Brava au Cap San Juan (Cabo San Juan) - Jour 2

Essayez de partir à la fraîche, car dans tous les cas vous allez avoir chaud ????. La randonnée démarre dans le lit de la rivière avec des dizaines de papillons, c’est magnifique. De là, vous aurez en gros une bonne heure et demie de montée assez raide. Faites des pauses et hydratez-vous. C’est très sauvage : nous avons croisé des centaines de milles pâte version énorme et même un serpent, mais en étant vigilant, il n’y a pas de danger. 

Vous allez arriver au milieu du chemin à El Pueblito. Cette cité est sacrée pour les indigènes. Nous avons tenté d’y aller, mais nous nous sommes fait arrêter par un autochtone qui nous a gentiment demandé de faire demi-tour. Prévoyez donc un autre chemin sur votre itinéraire.

Et il n’y en a un seul : il faut passer par la Playa Nudista, qui est indiquée.

À partir de là, ça descend raide ! 

Mais pas de difficulté et surtout vous apercevez un filet d’eau turquoise entre les arbres qui vous motive.

Après 1h30 de marche, l’arrivée sur playa nudista est sublime. L’eau est d’un bleu irréel et les vagues viennent caresser ces gros blocs de granit polis. Il y a des nudistes comme son nom l’indique et les courants sont très forts donc cette plage n’est pas recommandée pour la baignade.

Le Cabo San Juan n’est qu’à 10 minutes de marche. Il y a une jolie plage au milieu plus calme qui vaut vraiment le coup avant d’arriver dans le bain de foule.

Cabo San Juan et les plages du Tayrona parc

C’est un véritable décor de carte postale avec son kiosque en bois, ses cocotiers, ses immenses rochers gris qui tombent dans l’eau et le sable fin scintillant.

Il y a deux criques un peu abritées pour se baigner et profiter du cadre.

Un grand restaurant vous accueille avec de bons plats locaux, mais vous pourrez trouver des « snacks » dans toutes les plages.

Continuez votre route vers la plage de La Piscina. Cette grande hanse est fermée par une barrière de corail. Pensez à prendre masque et tuba pour rejoindre la barrière (10 minutes de nage). Le snorkeling vaut le coup d’oeil :

  • Nous avons pu admirer l’angel fish reine
  • Des coraux multicolores fabuleux 
  • Et même une tortue qui mangeait tranquillement 

Les fonds sous-marins sont très préservés et pleins de vie.

Après cette pause baignade, nous repartons vers 16h de La Piscina, c’est le maximum pour arriver à El Zaino avant la nuit. Cela permet aussi de profiter de cette partie du parc, la plus visitée, au calme.

Nous passons tour à tour par les plages d’Arrecifes, punta luna (uniquement observable depuis le belvédère) punta canaveral et Castilettes.

Vous marchez sur des plateformes de bois par endroits, avec de jolis points de vue et vous aurez peut être même la chance de voir des petits singes perchés dans les arbres.

Carte du parc Tayrona

Les Distances des randonnées dans le Parc de Tayrona :

  • Calabanzo – fourche 2h (piste facile)
  • Fouche – playa brava 2h (sentier semi-facile)
  • Ou fourche Cabo San Juan 3h
  • Playa Brava – Cabo San Juan 3h (dont 1h1/2 de montée difficile)
  • Cabo San Juan – la piscina 20 min (plat facile)
  • Cabo San Juan – Arrecifes 40 min (plat facile)
  • Arrecifes – plage des tortues (Punta Luna) 30 min
  • Castilettes – sortie du parc 30 min
  • Sortie du parc – El Zaino 1h (c’est de la route, sans intérêt) – des minibus font la navette 3000$ (0,80€) par personne.

Où dormir :

  • Le camping de Cabo San Juan c’est vraiment l’usine. Hamacs et tentes alignés et bondés, franchement pas le rêve. 
  • Des eco camping sur Arrecifes sont nettement plus nature.
  • Pour réserver à Playa Brava : pbravatayrona@gmail.com +57 315 25 00 818

Playa cristal et Cinto en bateau - Bonus Jour 3

Après ce joli tour du parc, nous partons en bus dormir à Taganga (1h environ). Le lendemain, nous choisissons le bateau pour rejoindre les premières plages du parc. Passez par votre hôtel pour réserver plutôt que les vendeurs à la sauvette, même si tout le monde se retrouve dans le même bateau ! Ça tangue, ça bouge et ça fait mal aux fesses, mais le trajet en bateau vous permet d’admirer les montagnes de la sierra Nevada et ses falaises de roche grise presque verte tombant dans l’eau déchaînée. Quelques poissons volants vous accompagneront sur le trajet et l’arrivée au soir au soleil couchant est superbe.

Infos pratiques

  • En bateau de Taganga, comptez 40 minutes environ pour Playa Crystal et Cinto
  • Prix : 100 000 $ (27,00 €) par personne pour les deux plages et la journée.
  • Départ à 10h30, retour 17h au coucher du soleil.

Snorkelling à Cinto

Certainement la moins connue et la plus sauvage des plages du parc Tayrona. Nous étions les seuls à débarquer du bateau façon Robinson Crusoe. 

Aucun regret. Le snorkeling est fantastique, des milliers de poissons colorés tout près du bord dans une eau claire et peu profonde. Nous avons même vu le nudibranche flamingo !

Farniente à Playa Crystal

C’est la plage préférée des Colombiens donc vous ne serez pas tout seul ! Mais il y a de l’espace et on vous conseille d’aller tout à droite dans la petite crique. D’ici, vous pourrez observer une multitude de poissons près des rochers : Mojara, poisson-perroquet, seiche…

L’eau et clair et le cadre magnifique.

Repartez en fin de journée bien bronzée et de belles images sous-marines en tête. Cette journée farniente fait bu bien après la rando à Tayrona. En plus, Taganga est une ville vraiment sympa pour rester dormir et profiter des bons restaurants et des bars en bord de plage.

Bon à savoir pour le parc Tayrona

  • Les plages de Bahia cocha et l’est de l’île Aguja sont fermées par décret gouvernemental. Il paraît que les tribus indigènes ont demandé cette fermeture annuelle pour pratiquer leurs rites traditionnels et alors c’est tant mieux.
  • Prévoir beaucoup d’eau, vous pourrez vous réapprovisionner, mais il fait tellement chaud que vous coulez littéralement. Comptez 2L minimum par personne pour 2h de marche.
  • Téléchargez « maps me » une map hors ligne très détaillée où vous pourrez voir votre position n’GPS, trouver les sentiers et les campings.

Transports, comment se rendre au parc Tayrona ?

  • En bus avec la compagnie Corriente qui part de la place du marché de Santa Marta (8 000 $ – 2,20 €).
  • Sinon des collectivos vous attendent à la sortie du parc. C’est plus confortable, mais il part que lorsqu’il est plein. Comptez 25 000 $ (7,00€) par personne pour Santa Marta ou Taganga.
  • En bateau : 1h30 de Taganga à Cabo San Juan et franchement usant au bout d’une heure… (mal aux fesses, trempés) – 100 000 $ (27,00 €)

Bonnes adresses à Taganga

  • Pour dormir le Gypsy hôtel, c’est petit et sans clim, mais vraiment pas cher, quartier est calme et une terrasse avec bar offre un bon spot pour les couchers de soleil entre 10 et 12,00 € la nuit
  • Pour manger : Le Babaganoush, super restaurant tout en bambous avec vu sur la plage. Cuisine maison savoureuse et métissée (bon steak de boeuf et crème d’aubergines). Super sympa pour boire une bière aussi à l’étage sous le toi en feuille de palmier.
  • Pour manger le midi : le menu del dia du restaurant La Pachamama est divin. De la cuisine maison délicieuse.

Poster un commentaire