Top

Lorsque nous avons décidé de partir un an en tour du monde en octobre, nous savions pertinemment que nous ne pourrons pas rentrer pour Noël. Pourtant, nous avions à cœur de faire quelque chose de différent, de surprenant, voire d’utile. Et de trouver un restaurant à Yangon pour célébrer Noël.

Nous étions à Myanmar, un pays enchanté ouvert depuis peu aux voyageurs étrangers. C’était déjà très atypique ! Noël tombait la veille de notre départ de l’aéroport de Yangon donc le dîner perdu dans les montagnes dans une famille Birmane (qui nous aurait pourtant beaucoup séduit tous les deux) était exclus. Mais avant de vous livrer le dessert, voici la mise en bouche de notre 25 décembre 2018 en Birmanie.

Une journée d’enfant : des dessins animés au centre commercial !

La journée du 24 décembre a commencée au levé du soleil dans le bus de nuit. Partis la veille au soir du Lac Inle et après 12h de bus ultra climatisé au son des karaokés asiatiques, nous avions besoin de calme et de repos !

Nous avons alors rejoins notre hôtel et pris un bon petit déjeuner à base de soupe birmane et riz, puis nous nous sommes blottis sous la couette avec un bon petit film de Noël. On vous conseille la liste des films de Noël 2018 :

Malgré les 30 degrés à l’extérieur, nous commencions déjà à entendre le cliquetis des grelots du père noël.

Pour se motiver, nous avons commencé à mettre la traditionnelle playlist de Noël Mariah Carey.

Ni une, ni deux, nous voilà partis dans un immense centre commercial, le Myanmar Plaza, à la recherche d’une chemise pour Nicolas. Parce que dans notre sac de backpacker, nous n’avions pas du tout prévu de tenue correcte (on ne va pas aller jusqu’à chic) pour un dîner classieux.

Et là, comme par magie, nous tombons sur un immense stand photo de Noël avec des trompes l’œil, des lumières scintillantes, des feux de cheminé et un immense sapin. Ambiance pôle nord garantie !

Shopping réussis, parfumés, tous beaux et tous contents de nos photos, nous repartions se préparer à l’hôtel.

Apéritif sous le Sunset des tropiques

A deux pas de notre hôtel, nous avions accès au lac Inya. Le tour du Lac c’est un peu « la city » de Yangon. Il concentre toutes les ambassades, les banques, les immenses hôtels et bureaux d’affaires, à 30 minutes du centre historique et de Downtown. Dans ce quartier en plein boom avec des constructions dans tous les sens, il existe un petit havre de paix tout autour du lac. La ville a aménagé des berges arborées où l’on peut voir des joggeurs passer façon « central park ».

Ce n’est pas vraiment typique mais c’était parfait pour notre apéritif de noël improvisé à 17h30. Le Prosecco sortait du frais et nous avions pu emprunter deux verres à l’hôtel. Après notre trek de 3 jours dans les villages sans électricité, on était là sur un standing 5 étoiles. Nous avons dégusté ces premières bulles du réveillon de soleil face à un des plus beaux couchers de soleil que nous ayons vus à Yangon. Le ciel brula pour devenir orange et se refléter dans le lac à la manière d’un miroir de feu. Nous en avions des frissons…

Dîner français solidaire

Pour le dîner, après deux mois et demi loin de la France, l’appel des gourmets se faisait entendre. Nous avions envie de fromage, de bon pain et de vin rouge. Chauvins ? Non pas du tout mais comme nous sommes deux épicuriens, un repas traditionnel français était pour nous le plus des cadeaux de Noël.

A Yangon, plusieurs hôtels proposaient des repas de noël allant de l’open bar au Mercure jusqu’au dîner aux chandelles perchés dans une bulle de bambous au Seed (là où nous nous étions égarés lors de notre premier passage à Yangon…).

En se baladant sur quelques blogs (notamment l’article de Greg et So en sac à dos), j’ai vu des bonnes idées de dîners chics suivis de la messe de minuit dans la célèbre cathédrale de Yangon. Et puis j’ai trouvé le Shwe Sa Bwe. Un restaurant bakery « école » gastronomiquefondé par un français tout juste sorti d’école il y a 7 ans. L’objectif de ce « restaurant training » est de donner une chance aux jeunes birmans défavorisés d’accéder à une formation gratuit.

Je vous invite à lire l’excellent article du petit journal qui détaille la démarche et qui nous a tout de suite convaincus.

Un vrai menu de fête

Le Shwe Sa Bwe se situe sur les abords du lac. Vous arrivez et êtes accueillis en français par la responsable de l’équipe. Elle vous explique que l’équipe du restaurant est en formation depuis 6 mois et vous donne quelques exemples de beaux parcours comme leur chef pâtissière qui a démarré il y a 7 ans dans le restaurant sans aucune compétence en la matière.

Après le deuxième apéritif (et oui c’est Noël) dans le jardin extérieur, nous nous sommes installés à l’intérieur dans un décor coloré et soigné en face d’une cinquantaine de portraits de leurs étudiants en noir et blanc. La réussite de leurs élèves est la part essentielle de la vie du restaurant et pour nous c’était une grande fierté de pouvoir soutenir cette initiative. D’autant que le menu ne gâcha en rien la soirée.

Sept plats, plus délicieux les uns que les autres avec des mentions spéciales pour le fois gras poêlé, la crème brulée à la truffe, la queue de langouste sauce américaine, le canard en croute de persil, la bûche de fromage de Buffalo et les petits cannelés parmi la farandole de dessert. Ce repas divin fut arrosé d’un bon Graves, entrecoupé d’un trou normand avec une glace au foie gras et du Calvados.

A la fin de repas, nous avons remercié toute l’équipe pour leurs sourires et leurs petites attentions et sommes repartis repus et heureux pour une bonne nuit.

Nuit au Lac Inya

L’hôtel nous avait donc accueilli le matin dès 7h (sympa ^^) et nous en sommes repartis le lendemain à 5h du matin.

Nous souhaitions un endroit calme et de bon standing pas loin de l’aéroport. Le KOO hôtel est idéalement placé à 30 minutes de la gare des bus, 30 minutes de l’aéroport et 10 minutes du Lac Inya. Il reste bon marché par rapport aux hôtels de cette zone d’affaires avec une nuit à 28€ (le petit plaisir de la fin de voyage ;-).

Un réveillon de noël au coucher du soleil, puis un 25 décembre au burger king de l’aéroport de Kuala Lumpur, défi relevé pour l’originalité de nos fêtes de Nöel.

Poster un commentaire