Tout le monde parle de ça : zéro déchet, zéro waste, zéro plastique. Plus aucun voyageur nomade dans le monde ne peut nier avoir été confronté à la pollution terrestre et marine.

Etes-vous engagés et éco-responsables pour autant ? C’est moins sûr. Et nous les premiers 🙁

Bien que nous soyons sensibilisés aux questions environnementales, nous n’avions pas pour autant changé notre mode de vie (si ce n’est pour faire du tri sélectif peut-être). Puis, peu à peu dans notre voyage et pendant sa préparation, nous avons pris des décisions.

Le Zéro déchet

C’était d’abord pour le côté pratique puis c’est devenu un mode de vie.

Loin d’en être au zéro déchet (on oserait pas vous mentir ^^), nous avons sélectionné un maximum d’accessoires réutilisables. Nous avons acquis des automatismes qui nous permettent aujourd’hui de limiter notre impact sur l’environnement.

Si cela peut donner des bonnes idées à d’autres digital nomades éco-responsables, alors cet article sans papier au été utile 😉

Comment tuer le plastique sans sensibilisation des populations locales ?

Dès le début de notre voyage, nous avons été attristés de voir le nombre de déchets à Bali. Pour schématiser très vulgairement, voilà ce que nous avons compris de cette spirale environnementale néfaste. Ce sont les pays développés qui on amené la fameuse boîte en plastique du lunch de midi.

Avant, les Balinais mangeaient sur une feuille de banane et la jetaient ensuite dans la nature. La feuille banane a été remplacée par la boîte en plastique mais sans aucune sensibilisation. Du coup, la boîte de plastique se retrouve jetée, de la même manière, dans la nature.

On ne peut pas dire qu’il n’y a aucune action environnementale sur l’île. L’association 4 OCEAN est très présente à Bali. On voit des armées de bénévoles ramasser les plastiques sur la plage.

Cependant, le problème se situe malheureusement bien avant. Les déchets sont jetés dans les caniveaux et lors des fortes pluies, sont déversés directement dans les cours d’eau jusqu’à la mer.

association 4 ocean

Nos « initiatives » vers le ZERO déchet

Sans vouloir jouer les donneurs de leçons ni les voyageurs exemplaires, voici quelques exemples d’équipement et attitudes éco-responsables qui peuvent inspirer des backpackers et digital nomades comme nous à tenter d’atteindre le Zéro déchet :

  • ZERO emballage pour le Déodorant en pierre d’alun pendant au moins un an.
  • ZERO nouveau vêtement. Nous privilégions le lavage des vêtements plutôt que le rachat. Nous allons abandonner au fur et à mesure des vêtements dans des magasins de seconde main (le T-shirt offert au Start’up week-end d’Ubud par exemple).
  • ZERO Gel douche. Savon tout en un et son emballage durable : shampoing/lessive/gel douche/dentifrice.
  • ZERO sacs plastiques, en les refusant dans les magasins et sur les marchés (sac pliable décathlon).
  • ZERO courrier papier (y compris les recommandés par voie électronique). Difficile car l’administration française nous mène la vie dure pour passer au 100% dématerialisé.
  • ZERO bouteille d’eau en plastique. Nous avons des gourdes filtrantes pour l’eau au lieu de bouteilles en plastique
  • ZERO tampons et serviettes hygiéniques en utilisant une Cup menstruelle lavable pour vous mesdames.
  • ZERO coton et emballage de lait démaquillant, en utilisant le Gant démaquillant lavable O2 et en se maquillant une fois par mois ^^
  • ZERO papier dans nos modes de travail digitaux (à part mon Moleskine de designer 😉 mais que je ne jetterai ja-mais 😉 ! )
  • ZERO réservation imprimée (billets d’avion, hôtels). Tout est sur notre téléphone et c’est très largement accepté maintenant.
  • ZERO livre papier. Nos livres et même notre guide du routard de Myanmar son sur Kindle (liseuse électronique – sans lumière bleue ni ondes 👍)

La liste complète de nos accessoires est disponible dans ces articles :

Nous savons pertinemment que les vols aériens que nous allons faire pendant notre voyage sont plus nombreux que la moyenne. Cette pollution est massive. Nos actions ne sont peut-être alors qu’un grain de sable…

Ce n’est pas parce que c’est un grain de sable dans un ocean d’imondices, qu’il ne faut pas changer nos gestes du quotidien.

Deux digital nomades eco-friendly en Tour du Monde

Commentez cet article avec vos astuces et bonnes pratiques de Digital Nomades Eco-responsables ! Tout ce qui est possible, nous tenterons de le mettre en oeuvre.

Naturellement votre !

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *